Conseils pour prévenir les cancers du sang

Les cancers du sang, notamment le myélome, les lymphomes et les leucémies sont difficiles, voire même impossibles à prévenir efficacement. Effectivement, en étant plurifactorielles, les causes concernant leur apparition ne sont pas exactement définies. On ne peut donc pas mettre en place des programmes de prévention stricts. Par contre, il est toujours envisageable de réduire l’impact des facteurs de risque tout en adoptant une mode de vie saine.

Ne pas s’exposer à des substances cancérigènes

Pour réduire au maximum les risques de cancer du sang, il est impératif de cesser de fumer. En principe, il est prouvé que le tabac renferme des milliers de substances, dont la majorité contribue au développement de cette maladie. À part cela, il est aussi important de ne pas consommer des produits contenant des éléments cancérigènes, notamment des insecticides ou des pesticides.

En outre, dans les milieux professionnels, il est impératif de se protéger correctement des irradiations. À noter que les effets de ceux-ci peuvent généralement apparaitre quelques années après la cessation d’activité. De même, il faut éviter le plus que possible de se loger aux environs des lignes à haute tension. L’effet est le même que celui des irradiations. Par ailleurs, il ne faut pas vivre près d’une station-service, car selon une étude, cela pourra quadrupler les risques de cancer du sang.

Consommer des aliments sains et riches en antioxydants

La consommation des aliments riches en nutriments, en fibres et en antioxydants permet de réduire considérablement le risque de cancer du sang. On compte, par exemple, les fruits, les légumes ou encore les protéines. Ceux-ci freinent la progression des tumeurs microscopiques. En effet, il faut noter que les produits ayant une haute teneur en antioxydant permettent de ralentir l’oxydation des cellules pour lutter contre les radicaux libres, des molécules instables.

Par ailleurs, une alimentation saine et une activité physique permettent aussi de maintenir un bon poids. À savoir que des études ont prouvées que l’embonpoint et l’obésité multiplient par 5 les risques de développer le cancer du sang. Ces cas peuvent causer la multiplication de diverses molécules inflammatoires. Celles-ci favorisent le développement de mutations parmi les cellules précancéreuses. Elles induisent même les taux d’hormones stéroïdiennes tout en augmentant la résistance à l’insuline.

Ce qu’il faut savoir sur les cancers du sang

Le cancer du sang aussi appelé hémopathie maligne est une pathologie qui se développe à partir des cellules sanguines ou des cellules hématopoïétiques. On peut voir des formes de maladies chroniques qui s’évoluent sur une ou plusieurs années ou encore des maladies aigües qui se transforment en quelques semaines, voire même en quelques jours.

On peut distinguer trois formes de cancer de sang. Il y a tout d’abord les leucémies qui se développent au sein de la moelle osseuse à partir des cellules sanguines jeunes. Celles-ci se propagent dans la circulation sanguine. Il y a également les myélomes qui se caractérisent par une prolifération de plasmocytes. On trouve aussi les lymphomes qui se développent au niveau des ganglions lymphatiques à partir des lymphocytes qui sont de la famille des globules blancs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *